Chemin de Compostelle

En route vers Saint-Jacques…

Après l’étape Yenne – St Genix-sur-Guiers, le chemin de  Saint-Jacques de Compostelle quitte les montagnes de Savoie pour arriver en Isère et rejoindre rapidement Romagnieu et son lac. L’itinéraire longe le Guiers puis passe par le Château, le Boutet et le Bois du Fayet, jouant « à saute-mouton » entre les paysages vallonnés et découverts ponctués de maisons dauphinoises en pisé.

Un peu d’histoire…

Replongeons-nous aux origines du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, en Espagne au Moyen Age : l’ermite Pélage, guidé par une étoile mystérieuse, aurait découvert la sépulture de l’apôtre, Jacques le Majeur, dans un ancien cimetière. Les pèlerins commencent alors à affluer vers Compostelle pour honorer ces reliques et dès le XIème siècle débute la construction d’un sanctuaire (l’actuelle cathédrale). La dévotion à Saint-Jacques s’étend jusqu’en Europe et progressivement, l’apôtre Jacques le Galiléen devient Saint-Jacques de Compostelle. Un nouveau pèlerinage était né.

Quatre voies historiques menaient à Saint-Jacques, se réunissant en une seule à Puenta la Reina, en Espagne. La Via Tolosana partait d’Arles, la Via Podiensis du Puy-en-Velay, la Via Lemovicencis de Vézelay et la Via Turomencis de Tours.

Si beaucoup de pèlerins partaient pour Compostelle de ces quatre lieux,  un certain nombre commençait leur marche solitaire plus en amont. Parmi ces itinéraires rattachés à une voie principale, la « Via Gebennensis », du nom latin de la ville de départ Genève, permet aux pèlerins allemands et helvétiques de rallier la Via Podiensis ou route du Puy depuis 1998. Chaque année, 3500 pèlerins empruntent cette portion de 350 km appelée aussi GR65, sentier de Grande Randonnée.

  • En 1987, la coquille européenne devient l’emblème pour le Chemin de Saint-Jacques classé « Premier Itinéraire Culturel Européen ».
  • En 1998, la route du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle est inscrite sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

 

Aujourd’hui…

Les chemins sont balisés et sécurisés. Les pèlerins du XXIème siècle, souvent bien équipés, ont des motivations très diverses et se rendent à Saint-Jacques à pied mais aussi à vélo ou à cheval.

Pour connaître les circuits et les hébergements possibles à Romagnieu, vous pouvez vous procurer les guides spécial pèlerin dans les Offices du tourisme de Pont de Beauvoisin et de Saint-Genix-sur-Guiers.